Turquie

La Mosquée Bleue au bord du Bosphore

J3

3ème jour à Istanbul…
Aujourd’hui, nous avons prévu de nous perdre dans les ruelles stambouliotes et de partir à la rencontre de la Mosquée Bleue.
Ce sera une journée plutôt soft en découverte et décidons de prendre notre temps ce matin.
Nous nous étions couchés tard la veille, nous avons donc loupé l’heure limite pour prendre le petit déj à l’hôtel !
Nous décidons de prendre un brunch à la pizzeria Sirkeci Restaurant, ouvert dès 10h30 jusque minuit. Si l’on peut appeler cela un brunch, disons plutôt un déjeuner : Pizza, Jus de fruits et thé ! Nous prenons le temps de manger tranquillement en terrasse profitant de la rare fraîcheur de ce moment de la journée tout en discutant avec le propriétaire du restaurant Sellahattin.

Nous avons ensuite marché dans les rues pavées  pour découvrir l’intérieur de la ville et ses petites boutiques. Pas mal de boutiques de souvenirs, bien évidemment mais aussi des magasins de vêtements, de déco et des restaurants. Sur le trottoir, accrochés aux murs, vous verrez des étales de bijoux, de tableaux ou encore de foulards en soie et écharpes colorées, avec les traditionnelles cartes postales.

Attirés par les nombreux escaliers imposant menant à la Mosquée Bleue, également appelée Mosquée de Sultan Ahmet ou Mosquée Sultanahmet, nous décidons d’y entrer pour la visiter.

La Mosquée Bleue est l’une des mosquées historiques d’Istanbul. Elle doit son nom aux céramiques à dominante bleue qui ornent les murs intérieurs.

A l’entrée, sont mis à disposition des tenues pour  que les femmes puissent entrer couvertes dans la mosquée ainsi que des chaussons en plastique à mettre après avoir retirer ses chaussures pour pouvoir marcher sur les tapis à l’intérieur de la mosquée.
“Les décorations comprennent des versets du Coran, dont beaucoup ont été faits par Seyyid Kasim Gubari, considéré comme le plus grand calligraphe de son temps. Les sols sont recouverts de tapis, qui sont donnés par des fidèles et sont régulièrement remplacés dès qu’ils sont usés. Les nombreuses fenêtres spacieuses confèrent une impression d’espace.”
Construire entre 1609 et 1616, “elle fut un point de départ du pèlerinage à La Mecque et a le privilège de comporter six minarets  : la Mosquée Sacrée de la La Mecque en comptait autant à l’époque, mais en a depuis reçu un septième…
Plus de 200 vitraux avec des motifs complexes laissent passer la lumière naturelle, aujourd’hui aidée par des lustres. Sur les lustres, des œufs d’autruche étaient destinés à éviter les toiles d’araignées dans la mosquée en repoussant les araignées”
(Source Wikipedia)

La visite est assez rapide, seule l’accès à la grande salle de prière est autorisée. “La salle de prière est surmontée d’un système ascendant de coupoles et de demi-dômes, chacun soutenu par trois exèdres, culminant avec le large dôme central, qui mesure 23,5 m de diamètre et 43 m de hauteur à son point central.” Quand on lève les yeux, on se rend effectivement compte de la taille imposante de cette coupole, des vitraux et des carreaux de céramiques qui sont au nombre d’environ 20 000 !

La fin d’après-midi approche et nous nous laissons tentés par un goûter au coin d’une rue. En vous promenant, vous croiserez régulièrement des marchands ambulants avec de l’eau fraîche, du thé, du café ou encore des viennoiseries. Aussi, nombreuses sont les boulangeries ou des coins Pâtisserie dans les restaurants. Il y en a dans presque toutes les rues. Vous trouverez donc forcément un endroit en cas de petites fringales.

💡 BON À SAVOIR 💡
Nous nous aventurons dans une galerie marchande. Au sous sol, nous découvrons un magasin de vêtements. Jam essaie un pantalon, une veste de costume et une chemise mais le tout n’est pas cintré à sa taille. Ce n’est absolument pas un problème en Turquie ! Le vendeur nous dit que la mise à la taille est incluse dans le prix de vente. Il sort un mètre de couturier, prends les mesures et nous dit “Allez vous balader et revenez dans une heure !” Nous n’avions jamais vu ça avant ! Perplexe,  nous l’écoutons et continuons notre shopping. Nous revenons et là, surprise, les vêtements, y compris la chemise, sont exactement à la taille de Jam. Comme s’il les avait fait sur mesure ! Le tout n’aura coûté que 40€ !

 

Nous finissons la journée par une ballade en bateau sur le Bosphore.
Le détroit du Bosphore sépare la ville en deux.  D’un côté vous avez la rive asiatique, celle où nous séjournons et l’autre la rive européenne. Le détroit du Bosphore est unique au monde  avec ses  32 km de long et est un lien entre ces 2 continents en reliant la mer Noire à la mer de Marmara.
On retrouve encore ici un des symboles d’Istanbul, un autre immanquable de cette ville.
Deux grands ponts suspendus l’enjambent, 2 à l’époque mais le 3ème a été inauguré en 2016. Les  bateaux le traversent tout au long de la journée.

Des vendeurs de billets nous interpellent mais ne sachant pas comment cela fonctionne, nous refusons. Jam part se renseigner et revient avec 2 billets achetés à un guichet sur le port, 12TL chacun, soit environ 2€10 . Nous montons dans une navette qui nous emmène à l’embarcadère.
C’est parti pour une traversée de 2h du Bosphore au coucher du soleil. Nous avons pris cette option par défaut. Le bateau ne démarre que s’il est plein. Les places assises sont prisées, premier arrivé, premier servi. Nous ne trouvons pas de place assise mais ce n’était pas bien grave. Nous nous sommes assis contre les barrières de sécurité, les jambes dans le vide et la promenade fut magique !

💡 BON À SAVOIR 💡

Vous avez plusieurs options pour  faire une croisière sur le Bosphore:

Le moins cher : Les tours publics qui proposent des tours courts de deux heures, celui que nous avons fait   et des tours plus longs  sur des bateaux pouvant accueillir jusqu’à 150  personnes avec escale d’environ 3h  dans le quartier d’ Anadolu Kavagi .
Une croisière en petit groupe avec un maximum de 12 participants et un guide.
La location d’un bateau privé.
N’ayant pas fait les 2 dernières options, je ne saurai vous donner mon avis ni le prix.

Le tour court est à mon sens suffisant pour voir la ville depuis le Bosphore. Nous avons eu l’a chance d’assister au coucher du soleil en pleine mer ! Les mouettes ont même profité de la traversée en nous suivant et en se posant sur le bateau dès qu’une miette de pain tombait. Si vous faites cette traversée en fin de journée, pensez à prendre un gilet ou une petite couverture. Au coucher du soleil, avec la vitesse du bateau, nous avons eu un peu froid.

Une fois la croisière terminée, nous avons pris quelques petites trucs à grignoter et sommes rentrés tranquillement à l’hôtel en passant par le parc derrière Sultanahmet.

Demain ce sera un autre immanquable de la ville !

Revenez vite pour le découvrir …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *